L’émerveillement de Ninistan en voyageant à Nantes


 

D’habitude « on va à Nantes  » en ce moment « on voyage à Nantes », quelle différence me direz-vous ? Et bien comme dans un « vrai » voyage, nous sommes dépaysés, surpris, émerveillés par cette excursion dans un univers surréaliste. Celui d’une ville renversée par l’art contemporain qui se transforme en une fête joyeuse et populaire, qui nous sort du quotidien, de nos habitudes, qui nous ré apprend à marcher la tête en l’air, à être curieux et à l’affût de toutes les surprises qu’une ville peut apporter. Pour flaner et apprécier pleinement les installations, la ville nous aide, elle a tracé des lignes roses, qui nous guide vers les installations.
Je n’avais jamais visité Nantes, et me laisser aller en suivant ce fil conducteur était parfait, une réélle invitation à la découverte sans avoir le nez coincé dans une carte ou une application. Et c’est bien parce que j’avais le nez en l’air que j’ai découvert ce nid, perché dans la rue, enchevêtré dans plusieurs arbres, en bois léger un vrai cocon pour les visiteurs.

Bolduq – Un nid enchevétré dans les arbres

Bolduq est son nom de code et c’est l’un des trois points de vue éphémères sur la ville conçue par les élèves de l’école national d’architecture. D’arbres en ruelles, un autre nid, celui-ci déborde de son feuillage métallique et géométrique. Son petit nom à lui est Le Voronoi, il est aussi le fruit de l’imagination des étudiants architectes.

Le Vornoï, nid alvéolaire

Après le bois, le métal, ce sont des cristaux de verre qui surgissent avec violence et surprise de la rue ! En suspension, les cristaux s’éclatent dans le vide et s’éparpillent dans les airs. L’installation est maintenue par ce que les architectes appellent « une faille urbaine » un espace si minuscule entre deux bâtiments qu’il ne peut être exploité, et pourtant ces élèves ont transcendé la faille en tour de magie ! Car c’est bien dans celle-ci qu’est cachée la structure qui maintient par l’arrière ces cristaux!

Superama, une installation des élèves de l’école d’architecture de Nantes

Les installations invraisemblables s’enchaînent au rythme doux et lent d’une flânerie, les surprises se multiplient, ce voyage est différent, il me rappelle les belles heures de Lille 2004. Ce que j’aime dans l’art contemporain, c’est cette capacité à me surprendre, à me destabiliser, j’aime cette légereté de ne pas avoir à réfléchir à l’oeuvre, à la laisser me toucher par sa singularité, à la ressentir.

Nymphea Ange Leccia source http://www.nantes-tourisme.com

Et parmi ces oeuvres, celle qui m’a définitivement touchée par sa grâce, son originalité, sa discrétion est « Nymphéa », d’Ange Leccia. Une installation, visible uniquement la nuit, où le visage d’une Laetitia Casta face aux spectateurs flotte dans l’eau, ses cheveux sont suspendus, son regard hypnotise, et quelques bulles s’échappent de sa bouche, de son nez. En réalité c’est une vidéo, où l’actrice est elle même filmée sous l’eau, directement projetée sur le canal. Une oeuvre aussi fascinante qu’apaisante, où l’eau est à la fois dans l’image et support de celle-ci, rendant ainsi un double hommage : les nymphéas de Monet autant que qu’Orphée de Shakespeare dans Hamlet.

C’est ainsi aussi que l’art contemporain devient populaire, et accessible où tout à chacun même les moins initiés découvrent que l’art contemporain ne se lit pas avec un grand A, qu’il est multiple, varié, qu’il est là pour nous surprendre, nous faire sourire.

Monte Meuble L’ultime déménagement de Léando Erlich

Et c’est le cas de ce morceau de maison suspendu dans les airs ! D’un point de vue, c’est un trompe l’oeil, sa façade se fond dans celle de la place. On se déplace autour et l’on découvre un autre point de vue, celui d’ un déménagement inachevé, les meubles sont stoppés sur le monte charge, l’intérieur est encore décoré, le tout est prodigieusement suspendu à 10 m de haut. Cette installation de Léandro Erlicht est une métaphore de la ville en chantier, où les espaces se multiplient et se déconstruisent à la fois.

Agnes Varda Des chambres en ville et des téléviseurs

Les installations dialoguent toutes véritablement avec la ville, son espace, son histoire. Un bel exemple, la pièce reconstituée par Agnès Varda du film »Une chambre en ville » de Jacques Demy. Le personnage de ce film est un vendeur de télévision et sa boutique est dans le passage Pommeraye. Agnès Varda lui rend hommage en reconstituant le décor du film dans la boutique en face de l’initiale, comme un jeu de miroir, où les époques dialoguent. Les télévisions  dans la boutique de télé reconstituée passent en boucle des images récentes des promeneurs du passage, le spectateur se demande un instant si la caméra est directement branchée sur le passage.

Nantes, le temps de son voyage accueille des oeuvres éphémères, surprenantes et variées ( je vous livre ici mon best of personel ). Toutes s’inscrivent dans la ville, dans son environnement, et mettent ainsi en valeur un patrimoine, une identité en même temps qu’elles contribuent à le renouveler.
Le voyage à Nantes se déroule jusqu’au 19 Aout, mais je suis certaine que l’esprit du Voyage à Nantes et son élan culturel se poursuivra au delà des dates officielles, avec notamment les nombreuses installations pérennes de la ville : le nid, les machines de l’ile…qui feront l’objet d’un nouvel article.

Source: http://ninistan.com/le-voyage-nantes/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • BLOGS STATS

    • 34,929 hits
  • RSS OFFRES D’EMPLOI DES RESO EN FRANCE

    • 45 ORLEANS: VALET FEMME DE CHAMBRE
      Hôtel à Orléans recherche valet/femme de chambre pour des besoins ponctuels au mois de septembre. Vous êtes disponible de suite et disposez de minimum 2 ans d'expérience au même poste. Vous êtes dynamique, aimez le travail bien fait et vous avez le sens du détail.
    • 45 ORLEANS: PLONGEUR PLONGEUSE
      RESO recherche un(e) plongeur (se) pour le mois de septembre. Vous disposez d'une première expérience réussie dans le domaine. Vous êtes rigoureux (se) et aimez le travail en équipe. Vous disposez d'un tablier et des chaussures de sécurité. Poste à pourvoir de suite.
    • 29 PAYS DE QUIMPER: SERVEUSE SERVEUR DE RESTAURANT
      URGENT!! RESO recherche Serveurs (es) à Pluguffan. Vous êtes autonome et disposez d'une expérience probante. La satisfaction du client est votre priorité. Vous savez porter 3 assiettes et avez une tenue irréprochable. Possibilité de CDI temps partagé en cumulant plusieurs prestations. Contactez RESO29
    • 44 NANTES: CUISINIER CUISINIERE
      Vous êtes cuisinier(e) dans un laboratoire traiteur situé en périphérie nantaise.
    • 44 NANTES: SERVEUSE SERVEUR DE RESTAURANT
      Vous assurez la prise de commandes et le service des assiettes auprès des clients dans une brasserie du quartier Chantenay. Vous avez en charge le nettoyage de la salle après le service. Vous travaillez de 12h à 15h du lundi au vendredi. Poste à pourvoir en CDI temps partagé.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 908 autres abonnés

%d bloggers like this: